La COP 25 : date et enjeux de la conférence ?

Le changement climatique est un grand fléau qui touche le monde entier. Il perturbe la vie des populations tout en impactant gravement sur les économies des pays.

Lors du Sommet de la Terre de Rio de Janeiro qui s’était déroulé en 1992, l’ONU s’est doté d’une action pour lutter contre le réchauffement climatique et les participants, appelés « les parties » qui regroupent presque tous les pays du monde, ont signé la Convention Cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques (CCNUCC).

Depuis 1995 où la première COP a eu lieu, tous les pays membres font une réunion une fois par an lors des COP (Conferences of the Parties).

C’est pendant les COP que tous les membres signataires formalisent les accords sur la limitation des émissions anthropiques de gaz à effet de serre. C’est également l’occasion de mesurer l’application de la convention et l’évolution de leurs engagements.

Quand aura lieu la COP 25 ?

La 25ème COP se déroulera cette année du 2 au 13 Décembre 2019.

Ou aura lieu la COP 25 ?

La 25ème COP se tiendra au Chili à Santiago, du 2 au 13 Décembre 2019. Le Brésil était sensé être l’hôte de la COP 25 mais ce pays a déclaré sa renonciation à l’organisation de la Conférence de 2019, juste quelques jours avant le début de la COP 24 qui avait lieu du 3 au 14 décembre 2018 en Pologne.

Selon les autorités brésiliennes, cette décision est due aux contraintes budgétaires mais dans les faits, c’est surtout lié l’accession au pouvoir de son président, Jair Bolsonaro, qui est un climato-sceptique en est la cause.

Quels sont les enjeux de la COP 25 ?

La Conférence de 2019 aura pour objectif de mettre en œuvre et d’améliorer les efforts pour la lutte contre le réchauffement climatique, conformément à l’Accord de Paris lors de la COP 21 de Paris en 2015. Il s’agit d’un nouvel accord universel sous le couvert de la CCNUCC.

L’Accord de Paris a pour but principal de maintenir la hausse moyenne de température de 1,5°C durant ce siècle.

Toutefois, à l’heure actuelle, on constate que les efforts dans ce sens sont loin d’être suffisants car on suppose que les engagements exposent la planète sur une trajectoire de réchauffement de 3.2°C d’ici à la fin du siècle.

Le Groupe d’Experts Intergouvernemental sur l’Évolution du Climat (GEIEC) explique que l’augmentation des températures dans le monde ne devrait pas excéder 1.5°C afin d’éviter des perturbations considérables. Il s’avère donc urgent de multiplier les efforts sur la mise en œuvre de l’Accord de Paris.

Avant la COP 25, le Secrétaire Général des Nations Unies, Antonio Guterres, invite donc les Chefs des États membres et leurs gouvernements ainsi que la société civile dans le cadre d’un Sommet spécial sur le climat le 23 septembre 2019 dans le cadre d’accélérer les efforts.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *